Ce sont quelques parentes qui furent nourrices au XVIIIe siècle qui m’ont conduite sur le sujet de la prise en charge des enfants abandonnés. Le nourrisson  n’était autrefois considéré humain que lorsqu’il ne se nourrissait plus au sein. Depuis l’Antiquité les parents qui ne pouvaient ou ne voulaient élever leur enfant l’exposaient dans l’espoir pour certains qu’il soit recueilli : Lire la suite